You are currently viewing Un ministre d’Etat emprunte un sens interdit, le policier intransigeant le bloque.

Un ministre d’Etat emprunte un sens interdit, le policier intransigeant le bloque.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

L’Affaire a eu lieu no loin de la prison du camp pénal de liberté. Alors que l’agent de police régulait et veillait à ce que la circulation fluide, tout, dans le respect du code de la route et des normes, un véhicule de type Ford noire emprunte un sens interdit. Une chose illégale que le policier refuse catégoriquement en obligeant au chauffeur de faire marche arrière ou de ne point avancer.

Face à cet ordre du policier de la circulation, Abdourahmane Dabo qui s’est présenté comme un ministre d’Etat s’est adressé à lui ( le policier ) qui lui a refusé de continuer son trajet. Le ministre d’Etat qui se croit sans doute tout permis, a menacé l’agent en déclinant son identité et sa fonction.

Dans sa parution de ce vendredi, le quotidien Source A rejoue la scène : « Il (son chauffeur) ne va pas bouger d’ici ! Tu sais qui je suis ? Je suis Abdourahmane Dabo. Je suis ministre d’Etat, pour ton information. Du commissaire au commandant, tout le monde me connaît ».

Face à l’intransigeance de l’agent, qui est resté calme mais inflexible, le « ministre d’Etat » tempère. « J’ignorais complètement que je n’ai pas le droit de passer par là. J’étais parti voir un ami qui a perdu son parent, c’est tout », se justifie-t-il.  

Sans gêne, le policier campe sur sa position et fait contourner la grosse voiture de marque Ford noire avec l’exécution à la lettre du chauffeur.

Après quoi, le ministre d’Etat Abdourahmane Dabo descend du véhicule et présente ses excuses à l’agent avant de se mettre de l’autre côté de la route pour attendre que son chauffeur arrive le prendre en respectant le plan de circulation.

Rédaction Public SN

Laisser un commentaire